Profession assistant(e) maternel(le)

L’Assistant(e) Maternel(le) est un(e) professionnel(le) de la petite enfance,
formé(e) et agréé(e) par le Conseil Départemental.
Sa mission est d’accueillir à son domicile les enfants et de garantir leur épanouissement et leur sécurité. Il/Elle peut bénéficier avec les enfants accueillis d’espaces collectifs d’éveil, afin de contribuer à leur socialisation. Ces temps d’accueil sont organisés par le RAM, dans différents quartiers de la ville.
Il est important d’établir entre vous, parents et assistant(e) maternel(le), une relation de confiance et de construire ensemble un projet d’accueil répondant aux besoins de chacun.

Référentiel de l’agrément des assistant(e)s maternel(le)s

Qui peut devenir assistant(e) maternel(le)?

Toute personne ayant obtenu l’agrément du Conseil Départemental et effectué la formation initiale peut exercer ce métier.

Qu’est-ce que l’agrément ?

L’agrément est l’autorisation administrative qui permet d’accueillir à son domicile des jeunes enfants. Il précise leur âge, leur nombre (maximum 4 simultanément) et les horaires d’accueil.
Pour tout renseignement, contactez le Conseil Départemental

Le contenu de la formation

La formation s’appuie sur l’expérience personnelle et professionnelle (notamment auprès des enfants) des assistant(e) maternel(le).

La première session de formation prévoit l'acquisition des compétences suivantes :
  • identifier les besoins des enfants ;
  • installer et sécuriser des espaces de vie des enfants ;
  • assurer les soins d’hygiène corporelle et le confort des enfants ;
  • contribuer au développement et à la socialisation des enfants ;
  • organiser les activités des enfants ;
  • établir des relations professionnelles ;
  • s’adapter à une situation non prévue.
La deuxième session permet l'amélioration des connaissances des assistant(e) maternel(le)dans les domaines suivants :
  • les besoins et les facteurs de développement de l’enfant ;
  • les troubles et les maladies courantes de l’enfant ;
  • le cadre juridique et institutionnel de l’enfant et de la famille, notamment en matière d’accueil individuel de l’enfant ;
  • la communication appliquée au secteur professionnel ;
  • l’organisation générale du corps humain et ses fonctions ;
  • la nutrition et l’alimentation ;
  • la qualité de vie dans le logement et la prévention des accidents domestiques.

Les aides de la caf

Afin de renforcer l’attractivité du métier d’assistant(e) maternel(le) et d’améliorer le cadre de leur activité professionnelle, la Caf propose 2 dispositifs :
– Le prêt à l’amélioration de l’habitat pour les assistants(es) maternels(les)
– Une prime à l’installation pour toute assistante maternelle nouvellement agréée

En tant qu’assistant(e) maternel(le), vous pouvez vous référencer sur le site monenfant.fr (après avoir donné votre accord au Conseil Départemental) et faire une demande d’habilitation pour entrer vos disponibilités de garde.

Le droit à la formation

Le Compte Personnel de Formation ou le Plan de Formation

Au 1er janvier 2015, le droit individuel à la formation (DIF) est supprimé au profit du Compte Personnel de Formation (CPF).
Dispositif universel, le CPF est ouvert à toute personne âgée d’au moins 16 ans occupant un emploi ou à la recherche d’un emploi, jusqu’à son départ en retraite.

Un autre dispositif de départ en formation existe: il s’agit du Plan de Formation.

En savoir plus

 

Projet d’accueil

C’est un support qui permet aux parents de mieux vous connaître. Il montre que vous ne fait pas les choses par hasard, que vous avez réfléchi à votre pratique. Il peut relater une journée-type, parler du respect de la culture de l’enfant, de son rythme de sommeil, de la période d’acquisition de la propreté: il relate les règles du jeu avec des points négociables et d’autres non négociables.

Télécharger le projet d’accueil

Charte d’accueil

En avril 2017, la CNAF propose une charte d’accueil du jeune enfant

charte nationale pour l’accueil du jeune enfant

Travailler en Mam

Les Mam, nom communément donné aux maisons d’assistants(es) maternels(les). Elles permettent aux professionnels (le)s d’y travailler lorsque leurs logements ne sont pas compatibles avec l’accueil de jeunes enfants, ou bien de rompre l’isolement qu’elles peuvent ressentir à domicile.

Une Mam regroupe deux à quatre assistants(es) maternels(les), agréés(es) chacun(e) pour quatre enfants maximum. Agrément accordé par le président du conseil départemental. Chaque parent reste employeur d’un(e) assistant(e) maternel(le) à laquelle il a confié son enfant.

En revanche, chaque assistant(e) maternel(le) ne peut pas accueillir plus d’enfants que son agrément le prévoit. Ce regroupement permet néanmoins d’offrir une certaine souplesse et, le plus souvent, des horaires d’accueil adaptés aux parents exerçant une activité professionnelle. Et cette solution prend de l’ampleur : de 160 en 2010, leur nombre est en effet passé à 1 230 en 2014 !

La Mam peut accueillir ainsi jusqu’à 16 enfants et représente un véritable lieu de socialisation à taille humaine.

Pour plus de renseignements contactez le Relais

Site mon enfant.fr

Télécharger le texte de la loi

Télécharger le Guide ministériel des Maisons d’Assistants Maternels.

Télécharger la Charte Qualité Mam et un modèle de charte

Autorisation d’utilisation du droit à l’image pour l’adulte
Autorisation d’utilisation du droit à l’image pour l’enfant